Accueil‎ > ‎

Un jour j'irais à New-York avec toi

publié le 9 juil. 2012 à 23:32 par magali lognoul   [ mis à jour : 9 juil. 2012 à 23:48 ]
On a tous un rêve de New York, entretenu par les centaines de films, de séries, de chansons et autres fantasmes. Moi, peut- être encore un peu plus que les autres, je rêvais de New York. C’est donc un rêve d’enfance que j’ai enfin pu réaliser. Quand on tant fantasmé sur quelque chose la réalité nous déçoit souvent. On ne peut pas dire qu’on a été déçu, le mot serait un peu fort mais on a été moins impressionné qu’on l’aurait cru.

On présente NY comme le meilleur de l’Amérique, après une semaine je n'en suis pas convaincue. NY est certes un pôle culturel exceptionnel mais c’est aussi une ville américaine comme les autres où la devise pourrait être « marche ou crève ». On n’a jamais vu, ailleurs aux Etats-Unis,  autant de sans-abris, de malheureux que dans les rues de Manhattan. Le contraste entre la richesse étalée complaisamment dans certains quartiers et la crasse régnant dans d’autres est une belle métaphore du pays. NY est une ville américaine, ni plus ni moins.

Une nuit au musée

On a adoré la visite du MET, le plus beau musée que j’ai pu visiter (et j’en ai visité beaucoup). Les collections sont riches et très diversifiées mais le grand atout du musée est sa mise en valeur de chaque pièce. La scénographie est impressionnante. On a également visité le Moma (musée d’art moderne) et celui  de sciences naturelles où se déroule le film « une nuit au musée ». Le musée est étonnamment désuet et moins riche que son homologue de Washington. Le seul intérêt  du lieu est son planétarium qui présente une plongée assez réussie dans la création de l’univers. Avec tout ça on aura complètement oublié de passer au Guggenheim !



Smoke/Blue in the face

Brooklyn, où nous avons logé pendant 8 jours, est un quartier bouillonnant très agréable à visiter. On y trouve de nombreuses petites boutiques et des restos bien plus abordables qu’à Manhattan. C’est dans l’une de ces boutiques que l’on a déniché les superbes couvre-chefs qui ornent nos têtes sur la plupart des photos





Elle et lui
La vue nocturne depuis le sommet de l’Empire State Building et celle de jour depuis le sommet du Rockfeller Center sont à couper le souffle.



Le gendarme à New York
Tout comme les gendarmes et la plupart des touristes sillonnant Manhattan, on a adoré se promener dans les rues la tête tournée vers le ciel en admirant les gratte-ciel qui portent si bien leur nom.


Diamant sur canapé
NY est bien évidemment la paradis du shopping. Il y a bien sûr toutes les boutiques de luxe et la célèbre bijouterie Tiffany de la 5ème avenue,  Macy’s, le plus grand magasin du monde (bien moins beau que Harrod’s selon moi, un immense HM selon Philippe), des centaines de boutiques de souvenirs…  Fin de séjour oblige on aura dû faire des choix et on a regardé plutôt qu’acheter.


Le jour d’après
Nous avons opté pour une croisière pour admirer la statue de la liberté. Nous avons fait également le tour de quelques immeubles célèbres comme la bibliothèque municipale, le chrysler building, la cathédrale saint-Patrick, le flatiron, la bourse,  le taureau de Wall street, le pont de Brooklyn, l’arche de Greenwich village…




Marathon man
Un séjour à New York ne serait pas complet sans une visite du célébrissime central park. On a aimé s’y promener. C’est assez incroyable mais dans certains coins la végétation est tellement sauvage qu’on se croirait en pleine forêt. Le sud du parc est parfaitement aménagé et offre à des millions de citadins une bouffée d’oxygène indispensable.



Né un 4 juillet
On a passé le 4 juillet à NY et on doit dire qu’on a été franchement déçu. Durant la journée, rien, nada, nothing… Pas une petite activité, pas de parade rien de ce qu’on peut imaginer. On aura vu un seul drapeau. En fait pour les New-yorkais c’est d’abord un jour de congé (très rare dans ce pays). On a donc fait comme eux, on a flâné dans central parc avant de rejoindre les milliers de personnes pour admirer le feu d’artifice. Et bien croyez-le ou non celui du 21 juillet à Verviers est tout aussi bien.


Sex and the city
Je pense que notre impression un peu mitigée sur NY est en grande partie due aux 10 mois écoulés. On a une petite baisse de rythme, on ne peut plus visiter 10 monuments en une journée et NY n’est pas une ville qui invite au repos. Petit problème de planning donc avec nos organismes qui sont un peu fatigués mais jamais blasés on vous rassure. Je mets un point d’honneur à garder les yeux grands ouverts et à savourer  chaque instant de cette toute bonne année. Un seul petit regret : ne pas avoir bu un cosmopolitan dans un bar.

Nouvelles constructions sur le site du World Trade Center


Comments