Accueil‎ > ‎

Premières impressions balinaises

publié le 18 sept. 2011 à 01:36 par Philippe Rondas
« Hello, welcome to Bali. Where ‘re you from ? How long in Bali ? » En trois jours, on a dû entendre ces trois phrases une bonne centaine de fois (sans rire). Au début, on se dit que c’est une amorce de conversation pour faciliter le business. Mais finalement, non. Il s’avère que tous les Balinais, y compris ceux qui n’ont rien à vendre, semble vouloir savoir d’où on vient et combien de temps on reste sur leur belle île. Bien sûr, chaque chauffeur de taxi, vendeur ou serveur de restaurant en profite pour nous faire connaitre les services qu’il offre, mais sans jamais insister lourdement.

Les paysages sont idylliques et la température idéale. (à l’exception de notre logement, qui semble être l’endroit le plus chaud de l’île).

Bali est la seule île indonésienne qui ne soit pas majoritairement musulmane. Les balinais sont pour la plupart hindouistes. Ils déposent donc chaque jour des petites offrandes à l’attention de leurs dieux. Contrairement aux Indiens qui les disposent devant les statuettes divines, les balinais posent ces présents (un peu de riz, de bonbons et de fleurs) à même le sol, sur les trottoirs. Ce qui fait que ces offrandes subissent les assauts de trois grands prédateurs naturels : les oiseaux, les chats et les pieds de Maga. Il ne reste plus grand-chose pour les dieux après leur passage.

Comme prévu, nous passons les 4 premiers jours à Sanur, au bord de la mer. Quelques jours donc pour sortir du décalage horaire. Ce matin, on s’est levé pétant de forme à 3h. (oui oui, du mat, et pourtant d’habitude on est pas si matinal).

Bref, mis à part la touffeur de notre chambre, notre jet lag momentané et le riz qui colle à nos semelles… on a vraiment bien bon !


Bises balinaises.

Comments