Accueil‎ > ‎

Nord du Vietnam

publié le 25 févr. 2012 à 10:28 par Philippe Rondas   [ mis à jour : 25 févr. 2012 à 10:44 ]
Gastronomie vietnamienne
Après notre visite de Hué, on embarque dans un train pour Ninh Binh, pour un trajet de treize heures qui restera gravés dans les annales de nos aventures ferroviaires.
Dès notre installation dans le wagon 2ème classe, siège "soft" (le luxe: on a évité les banquette en bois), une étrange odeur nous monte au nez.
Serait-ce un "durian", cet énorme fruit à l'odeur pestilentielle dont ils raffolent? Non, c'est à la fois plus dégueulasse et plus familier... ça sent... l'oeuf pourri!
Mais d'où vient cette effluve infecte?
On a vite compris que l'odeur venait du chariot à casse-croute qui passe et repasse dans le wagon. C'est qu'au lieu de tuer le temps en grignotant des twix ou des cahuètes, les vietnamiens adorent dévorer des oeufs couvés pendant le voyages.
Un brave stewart trimballe une marmite pleine d'oeufs de poule. Ils sont presque arrivés à maturité mais avant de laisser au poussin la possibilité d'éclore, les oeufs sont impitoyablement bouillis. Nos compagnons de wagons ingurgitent à belles dents les cadavres de foetus de poussin, avec un peu de sel.
Je sais que beaucoup seront déçu mais non, on a pas gouté...


Et avec ça? un gâteau de moineau pour la route?

Ninh Binh
Ninh Binh est un avant-gout terrestre de la baie de Halong. Le paysage est parsemé de "formations karstiques": un peu comme si une centaine de petites montagnes étaient tombées au hasard sur une plaine parfaitement plate. On a d'abord parcouru cette superbe région en barque durant la matinée pour en continuer l'exploration en mobylette l'après-midi.
La encore, on a savouré le plaisir d'un petit détour par un village situé un peu en retrait du circuit touristique local.







Hanoi
Toujours plus haut vers le nord, on arrive dans la capitale vietnamienne. Notre joyeuse entrée à Hanoi a coïncidé avec le glorieux jour de mon anniversaire. Autant vous dire qu'on s'est fait plaisir: on passe dans un spa pour un petit moment de volupté, on se fait un festin de canard à l'orange en début de soirée puis on retrouve Tristan et Caro, pour descendre ensemble quelques "Bia hoi", la pils artisanale du coin. Ca ne vaut pas une Jupiler, mais nos copains suisses m'avait tout de même dégoté du chocolat belge pour parer à un éventuel mal du pays.

© unptitdetour.ch

Hormis le mausolée d'Ho Chi Minh et l'ambiance particulière du bord des lacs, la capitale n'est pas très spectaculaire mais on se plait à trainer dans les petites ruelles de la vieille ville. Hanoi est au moins aussi grouillante que Saigon et la circulation n'est pas moins impitoyable mais le dédale des petites rues lui confère une ambiance bien plus sympa.

Le bon peuple de Hanoi avait mis le paquet pour mon annif.

Hanoi sera notre base pour l'exploration du nord du Vietnam. Il nous restera à vous raconter notre visite de Sapa (le village dans les nuages, on en est revenu hier) et celle de la légendaire baie de Ha long (on y sera demain!).

Comments