Accueil‎ > ‎

Les tuamotus

publié le 26 avr. 2012 à 23:18 par Philippe Rondas
Rangiroa
Rangiroa, est un atoll de l’archipel des « Tuamotus ». Tiputa (la passe de Rangiroa) est, parait-il, un endroit mondialement renommé pour la plongée. Une « passe »,  c’est l’endroit où l’eau de l’océan pénètre dans le lagon. Il est possible d’y faire une plongée dérivante, en empruntant l’un des courants puissants qui rentrent ou sortent de la passe. Vu ma maigre expérience, je me suis contenté d’une humble plongée à l’entrée de la passe, accompagné d’une autre plongeuse débutante et d’un instructeur. Et je n’ai pas été déçu...
Après avoir croisé, entre autres, des barracudas, des napoléons et une tortue, on a fait une rencontre hallucinante à 28 mètres de fond. Balayant les profondeurs du regard, je relève la tête. Une forme massive arrive sur nous à toute vitesse. On reconnait très vite le museau qui semble sourire : un dauphin !
Le temps de cligner des yeux, je me rends compte qu’il n’est pas seul : un petit tourne autour du gros. La mère et son petit ont passé 2 longues minutes à virevolter autour de nous. Un spectacle grandiose, d’une beauté à avaler son détendeur. Une fois à la surface, le moniteur nous a expliqué que ce type de rencontre est appelée une « présentation ». La mère vient montrer à son petit à quoi ressemble un plongeur, pendant que le mâle (que je n’avais pas vu), surveille la scène un peu à l’écart.

Tikehau
L’attraction principale de cet autre atoll des Tuamotus est une station naturelle de nettoyage des raies mantas. Ces majestueuses créatures (2 ou 3 mètres d’envergure) viennent chaque matin à un endroit précis du lagon pour se faire déparasiter par des poissons minuscules mais manifestement fort serviables. Le tout se passe à quelques mètres de profondeurs, il est donc possible d’assister au spectacle avec un masque et un tuba pour seul équipement.
On y est retourné deux jours de suite. Le premier jour, Maga nage vers moi pour me faire part de son émerveillement devant les raies manta et elle ajoute : « en plus c’est chouette, je viens de voir un requin ». Le voyage, ça vous change une femme. Il y a quelques mois, cette traumatisée des dents de la mer ne pouvait même pas voir un squale en photo. Aujourd’hui, elle nage en leur compagnie.
Et elle trouve ça chouette.

Un motu c'est ça. Un îlot de sable corallien tout plat avec parfois des cocotiers dessus.

Un résident du motu aux oiseaux.



Ca ne vaut pas une jupiler, mais on fait avec.

Un copain à maga, à 2 mètres de la plage.

Comments