Accueil‎ > ‎

Bye Bye India

publié le 30 nov. 2011 à 06:21 par magali lognoul
Voilà nous avons quitté l'Inde, l'heure du bilan a sonné.
Derniers jours indiens
Nos deux derniers jours en Inde ont été très "indiens". Lors de notre dernière soirée à Delhi en revenant vers le métro j'aperçois des lumières, on entend une fanfare je me dis chouette une parade de cirque! En fait il s'agissait d'un mariage :) Le marié entouré d'enfants était sur un char tiré par des chevaux. Une fanfare jouait des airs très entrainants et toute la suite dansaient autour d'eux en agitant des billets. Après quelque minutes d'observation on s'est fait invité par la moitié de la "famille" à assister au banquet. On a donc suivi la troupe en dansant jusqu'au lieu du mariage. On a pu goûter au délicieux buffet préparé pour l'occasion. On a également serré des dizaines de mains et posé pour de nombreuses photos dont une avec le marié. L'apothéose de la soirée fut l'arrivée de la mariée, absolument magnifique dans son sari rouge couverte de bijoux. Elle nous a souri. Tout le monde avait l'air très heureux de nous voir là, heureux de nous faire partager cette belle fête si typique de l'Inde ; un pays où deux étrangers sur le bord de la route sont invité à partager un buffet et font partie de la famille le temps d'une soirée.
Temple Krishna
Notre dernier jour en Inde a été consacré à la visite d'un temple Krishna. Jusqu'ici on avait trouvé l'Inde du Nord moins religieuse que celle du sud, cette visite devait nous détromper. Après une fouille en règle (on ne plaisante pas avec la sécurité en Inde) nous avons pénétré dans ce temple dédié à Krishna. Krishna est un peu l'équivalent de Jésus, une incarnation de Dieu sur terre. Pour les Indiens il est le symbole absolu du bien. Chez nous on a seulement l'image de ses adeptes un peu bizarres, habillés en orange, qui distribuent de la nourriture végétarienne place des Carmes à Liège.
On a assisté à la cérémonie, la messe si l'on veut où des prêtres chantent encore et encore le même refrain sur différents rythme du plus lent au plus effréné :"Hare Krishna hare Krishna, Krishna Krishna hare hare, Hare Rama hare Rama Rama Rama hare hare"
Les adeptes composés d'Indiens et de quelque occidentaux de tout âge dansent, se prosternent, prient... C'est beau c'est gai c'est entrainant et en tant que simple touriste, mitraillant à tout va, on se sent accueilli sans aucun prosélytisme. Un beau moment.

6 semaines en Inde du Nord

Comme nous l'avons maintes fois répété l'Inde est un pays de contrastes. Elle nous aura réservé de grands bonheurs mais aussi des moments plus difficiles.

Les moments forts de notre voyage
- Les voyages en train où nous avons pu échanger avec de nombreux Indiens sans enjeu commercial.
- La distribution des ballons aux enfants et les énoooormes sourires qui suivaient
- Les rencontres (Anne, Prune, la famille Bouthia, Deb, Mister Désert...)
- Les sites magiques : le Taj Mahal, le lac d'Udaipur, la forteresse de Jodpur
- Un dîner romantique et étincelant à Udaipur
- Une balade en chameau dans le désert du Thar
- Une séance de cinéma animée dans le mythique Raj Mandir de Jaipur
- Les paysages de rêve : le lever de soleil sur l'Himalaya, le coucher du soleil dans le désert du Thar, le Gange
- Les gourmandises : les gulab jamoon d'Udaipur, les Tandoori de Jaisalmer, le thali de Bénares, le thé de Daarjeeling

Les moments durs
- La pauvreté qui vous éclate au visage : les enfants en haillons, les estropiés, les vieillards décharnés qui mendient, qui supplient...
- La négociation perpétuelle de chaque achat ou transport.
- Les arnaques (prix du plus bel arnaqueur à l'agence de voyage de Bodagaya conseillé par LE lonely planet).
- Les trop nombreux pénibles moments passés aux toilettes.
- Le bruit OMNIPRESENT des klaxons qui vous pourchassent où que vous soyez, à vous percer les tympans, on n'en a pas des comme ça chez nous. Le bruit OMNIPRESENT des ronflements dans les trains de nuit. Les bruits OMNIPRESENTS de tous les orifices de l'Inde...

En conclusion

Allez en Inde :
- vous y verrez des merveilles inégalables.
- vous rencontrerez des gens formidables, certains sans le sou, mais qui vous cèderont leur place dans un train bondé.
- vous voulez découvrir une culture à mille lieues de la nôtre et qui ne ressemble à aucune autre.
- vous vous régalerez chaque jour.
- vous pourrez goûter au luxe pour un prix modique par rapport aux standards occidentaux.
- si vous voulez enrichir votre liste d'amis facebook de 200 noms exotiques.
- vous pourrez admirer dans un même pays tous les paysages du monde, des montagnes les plus hautes aux mers les plus bleues.
- si vous voulez avoir une vague idée de ce que c'est d'être une star : tous les gens vous regardent tout le temps, on vous serre la main dans la rue, on vous invite à un mariage à l'improviste, on vous prend sans cesse en photo...

N'allez pas en Inde
- si vous ne supportez pas d'être malade (vous aurez au moins une petite tourista à tous les coups).
- si vous avez des enfants en bas âge ou alors en sélectionnant très très soigneusement les lieux.
- si vous détestez l'imprévu, les longs trajets, le marchandage, les surprises, les odeurs fortes et les épices.
- si la vue d'un mendiant place Saint-Lambert vous effraie.
- si vous n'aimez pas la foule.
- si vous détestez vous faire fouiller (c'est systématique à chaque fois que vous prenez le métro par exemple)
- si vous ne voulez pas savoir ce que ressentent les peoples : les regards omniprésents, les gens qui vous touchent sans votre permission, les photos volées...

Voilà pour notre deuxième séjour en Inde, ce ne sera peut être pas le dernier. En effet à peine l'Inde quittée elle nous manque déjà un peu et au final on ne va en garder que les bons souvenirs, largement plus nombreux et plus forts que les mauvais.
Nous sommes désormais en Thaïlande, je vous écris depuis Koh Phi Phi, une des îles paradisiaques du sud. Mais ceci est une autre histoire...

Benares

Bodhgaya

Darjeeling

Sikkim

Agra

Jaipur

Udaipur

Jodhpur

Jaisalmer

New Delhi
Comments